• Ma mère, ce fantôme

    Création personnelleMa mère.
    Mot sucrerie
    Qui fond sur la langue,
    Gourmandise amère,
    Mot au  goût de suri
    Qui me laisse exsangue.

    Ma mère.
    Souvenir deux Noëls,
    Somptueux. Uniques.
    De gros câlins. Sans pareil,
    Avant l'orage. Homérique.
    Peur de cet amour pervers.

    Ma mère.
    Si souvent hystérique,
    Toujours exigeante,
    Parfois mystique.
    À la tendresse violente
    Qui brûle et lacère.

    Ma mère,
    Me manque à vie.
    Sur mon cœur, un hématome.
    Sans elle, je survis,
    Sans toi, ma Mère,
    Sans toi, ce fantôme.

    « Atelier 123Ma négritude d'Aimé Césaire »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 3 Juin à 17:07
    Une souffrance qui jamais ne meure...
    Je t'embrasse...
    2
    Vendredi 5 Juin à 23:43

    Je viens de lire ton poème dédié à ta maman disparue, tes mots m'ont émue aux larmes.C'est si touchant et prenant.Je suis désolée que tu n'ais plus ta mère.La vie est ainsi et nous impose certaines épreuves qu'il nous faut surmonter, vivre sans les êtres chers... Bon courage ! De là où elle est elle veille sur toi.

    J'ai toujours ma mère et aussi mon père, ils ne sont pas éternels je sais bien, comme tout le monde d'ailleurs, mais j'espère les garder encore plusieurs années.J'ai perdu plusieurs membres de ma famille et c'est très dur, ils me manquent tellement.

    3
    Samedi 27 Juin à 10:58

    touchante poesie sur la mere

    celle qui donne la vie et un jour s'en va

    triste evocation qui m’émeut

    4
    Vendredi 10 Juillet à 16:56

     il est trés émouvant  ce poéme 

     pour moi , je n' ai pas été élevée avec ma mére  , , ce fut ma grand  Mére qui le fut jusqu à mes 11 ans 

     kénavo 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :