• Quand passent les Hirondelles

    Si les plus quadras en ont entendu parler grâce à NTM, qui se souvient encore des Hirondelles à part nous ?

    Ces policiers ont longtemps fait partie du paysage parisien mais d'où leur vient leur surnom "Hirondelles", bien plus sympa que "poulets" ?

     

    Quand passent les Hirondelles

     

     

    En 1900 le préfet de police de Paris Louis Lépine (celui-là même qui créera le concours éponyme un an plus tard et qui mettra sur pieds la Brigade Criminelle) met en place une patrouille d'agents de police ayant pour mission de sillonner les rues du Paris nocturne.
    Cette patrouille connaîtra un tel succès qu'en 1901 Lépine multipliera les effectifs en créant plusieurs brigades, trois par arrondissement.En 1950 ils seront 2819 à patrouiller dans Paris.

    Affiche de Françoise FoliotMais pourquoi "Hirondelles" ?

    Faute de véhicules en nombre suffisant, ces policiers doivent acquérir à leurs frais leur bicyclette (moyennant une petite indemnité) auprès de la plus importante manufacture de l'époque, Manufrance, qui développe une bicyclette réputée pour sa robustesse. Sa marque ? Hirondelle !

    Cette véritable police de proximité qui a pour but de rassurer (c'était le plus souvent les effectifs les plus âgés qui y étaient affectés) connait un vif succès dans les quartiers où on appellent les agents par leurs noms. 
    Par métonymie, entre la pèlerine qui rappelle les ailes de l'hirondelle et la marque de leurs vélos, les Parisiens les baptiseront affectueusement "les hirondelles".

    Les Hirondelles disparaîtront en 1984 et seront remplacées par de véritables athlètes en VTT pour répondre aux nouveaux défis de la délinquance urbaine.

    « Atlier 133 (Ghislaine) L'éloge de ma folieAtelier #1 : La muselière »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 17 Septembre à 19:50

    Un beau retour en arrière concernant ces hirondelles de proximité, merci !

    Bises et bonne soirée

    2
    Vendredi 18 Septembre à 08:17
    Lilousoleil

    h mais je me souviens bien et surtout des capes qui valaient derrière leur dos et le vent qui s'engouffrait.... 

    avec le sourire

    3
    Vendredi 18 Septembre à 10:01

    je connaissais l'origine de ce nom des policiers a bicyclette

    merci pour le detail de l'histoire

    4
    Vendredi 18 Septembre à 20:15
    Ils étaient lourds les vélos à cette époque.
    Bon week-end.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :