• Défi 279 : L'orage (Evy)

    Semaine du 16 au 23 août 2020

    Sur le thème L'Orage

    La liste de mots : temps - lampe - fenêtre - arbre- lourd - bruit - rue - instant - peur -entendre

     

    Coup de foudre : dialogue

     

    Assises sur le rocher, les pieds enfouis dans le sable humide, la femme et l'en-fant savourent l'instant en contemplant le soleil plongeant dans l'océan. Le temps semble suspendu à cette boule incandescente qui fascine la fillette. L'orteil en marteau, elle creuse une rosace dans le sable lourd et rompt le silence.
    - Maman, comment je saurai que je suis amoureuse ?
    La femme feint de ne pas avoir entendu mais elle sait qu'elle ne s'en tirera pas à si bon compte, sa fille est têtue.
    - Et puis d'abord, c'est quoi être amoureuse ?
    La mère réfléchit un instant puis se tourne pour regarder l'enfant.
    - Tu vois comme le ciel est clair pendant la journée, ma Chérie ? Et pourtant l'autre jour il y a eu un gros orage que personne n'a vu venir. Et bien l'amour c'est comme un orage qui éclate dans la tranquillité de la vie.
    - C'est comme le coup de foudre, alors ?
    - Oui, c'est ça, dit la mère en riant. C'est comme le coup de foudre.
    - Et c'est comment quand on est amoureux ?
    - Tu te rappelles le vieux noyer au fond du jardin, quand la foudre l'a coupé en deux par le milieu. Ton cœur devient un peu comme ce vieil arbre. D'un côté il vit sa vie de tous les jours et de l'autre il devient hyper sensible. Il se met à guetter le moindre bruit, celui du téléphone, celui de la clef dans la serrure et même son propre battement. Tu attends, tu guettes à la fenêtre toutes les voitures qui se garent dans la rue, et pendant que tu attends, la nuit paraît plus profonde malgré la lampe qui brille.
    - Ben dis donc ! Ça fait drôlement peur d'être amoureux !
    La mère rit et se lève pour donner le signe du départ.

    Tandis qu'elles remontent lentement la rue éclairée par l'affreuse lumière des lampes au sodium, la fillette reste silencieuse. Son nez est froncé, signe de son intense réflexion. Soudain, elle s'arrête net, regarde sa mère en souriant de toutes ses dents et lâche :
    -Ben moi, quand je serai grande, je prendrai un paratonnerre !

     

    Défi 279 : L'orag(Evy)

     

    « Origine[s] du mot "Gadget"Atelier 131 20/08/2020 »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 21 Août à 13:45

    mdr ! J'adore la chute !!!!!!!!!! digne d'un enfant c'est sûr !!!!! c'est bien de garder son âme d'enfant !!!! je repars le sourire aux lèvres ! merci !!!!!!

    2
    Vendredi 21 Août à 17:58

    Je doute que ça la protège mais la répartie est bonne.

    Ma nièce avait dit une fois à la messe après avoir entendu "au nom du père, du fils et du saint esprit" il a oublié la mère ! et quand le curé à levé le calice elle pensait qu'il sortirait des colombes. 

    Bonne fin de semaine.

    3
    Samedi 22 Août à 10:37

    Bonjour à toi,

    Ah le coup de foudre, c'est quelquefois comme un éclair dans une pâtisserie qui n'est pas destiné pour une religieuse hehehe.

    C'était juste ces quelques mots qui ne sont pas des millefeuilles...

    Bises amicales. Jean

    4
    Dimanche 23 Août à 09:23


    Hello


    petit retour en vitesse
    pour te souhaiter un bon dimanche

    depuis ma pause vacances
    pas une seule fois venu a eklablog, ici
    hi hi hi

    je serai là mardi
    avec un nouveau poeme

     

     

    mes commentaires pour articles reviendront mardi

    hi hi hi

    5
    Vendredi 28 Août à 09:43

    enfin un peu de temps pour lire tes textes

     

    j’aime beaucoup celui ci, ton orage en coup de foudre m'a fait du bien

      • Vendredi 28 Août à 18:03

        Dis merci à ma fille ! (quand elle était encore une enfant)

        Les enfants ne se perdent pas en considérations oiseuses, ils tranchent !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :