• Citations et bons mots

    Petits emprunts à des personnages célèbres, à d'illustres inconnus, voici un petit florilège de citations et bons mots pour sourire ou réfléchir.

  • Guitry : ConscienceSacha Guitry, homme odieux mais homme d'esprit est un roi des mots, qu'il avait acérés.

    Interrogé par un journaliste sur ces rapports houleux avec une de ces épouses (ma mémoire me fait défaut mais il y a des chances pour que ce soit Yvonne Printemps), Sacha Guitry se prête de bonne grâce à l'exercice.

    A un moment le journaliste n'y tient plus et lui demande :
    - Mais enfin cher Maître, comment vivez-vous le fait que les frasques de votre épouse soient connues du tout Paris ?

    Sacha Guitry (qui n'était pas non plus un modèle de fidélité) lui répond de sa voix traînante, si particulière :
    - Aaah ! Ce qui me dérange, voyez-vous, n'est pas tant que le tout-Paris sache que je suis cocu mais c'est plus le fait que désormais tant de gens savent de quoi  je me contente.

    Cruel !


    3 commentaires
  • Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais, personnellement, j'adore les mots d'enfants, spontanés et sans filtre. Cet humour involontaire me ravit !

    On  est dans l'pâté !Ce jour-là nous ouvrons le repas sur un pâté au piment d'Espelette, en provenance du Pays Basque. Une bonne baguette parisienne pour couronner le tout et mes enfants savourent, ma fille tout particulièrement.
    Du coin de l'œil je la vois qui traque la moindre parcelle du bout de l'index et qui louche furieusement sur le bocal. Craquera ? Craquera pas ?

    Elle craque !
    - Dis maman "seuteuplé", je peux encore avoir du pâté au piment de belette ?

    Craquant, non ?


    7 commentaires
  • Le con de l'AssembléePour une bonne compréhension de l'anecdote à suivre, et en goûter tout le sel, il me paraît important de redonner son sens au mot con.

    Il provient du latin cunnus (vulve). Le con, donc désigne le sexe des femmes.
    Au Moyen-Âge ses diminutifs, connil et connin désignaient le lapin ainsi que des... tuyaux. Si ce vocable avait déjà une connotation vulgaire au XIIème siècle, ce fut au XIXème siècle qu'il prit sa forme adjective et qu'il servit à désigner indiffé-remment l'appareil féminin et le crétin de service.

    Mais revenons au Palais Bourbon pour les questions au Gouvernement.

     

    Lire la suite...


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique