• Atelier 14 (Maridan) : Un homme de Bien

    Sujet 3 : Décrivez une personne que vous aimez bien, dites pourquoi vous éprouvez ce sentiment pour elle en décrivant ce que vous aimez chez elle.

     

     

    Un homme de bien

    Dans l'obscurité de plus en plus épaisse de ma misanthropie, le hasard met parfois sur ma route des êtres lumineux qui me font sortir du puits sans fond de mon confinement affectif et qui me rappellent de garder le verbe "aimer" dans ma table de conjugaison.
    Il en est ainsi de Jean-Claude.

    Un accident de terrain sur le chemin de ma vie nous fit nous rencontrer et nul n'aurait parié une cacahuète sur cette improbable amitié. En effet, qui pourrait imaginer la rencontre d'un ange et d'une black-métalleuse ? D'un homme de foi et d'une blasphématrice ? De la foi tranquille et de la colère permanente ? Personne !

    L'homme est grand et malgré les effets du temps on sent cette force de l'homme de la terre, une force qui se révèle sans se montrer, une force tranquille.
    Il ressemble à ce qu'il est, un homme simple. Ne cherchez pas en lui l'expression de grands conflits métaphysiques qu'il exposerait en battant sa coulpe en public. Son héro ne s'appelle pas Narcisse.
    Son sourire est vrai, n'y cherchez aucun calcul : c'est l'ouverture sur son cœur. Quand il pose ses yeux bleus sur le monde, on y lit encore un émerveillement permanent malgré toute la misère qu'il voit et combat.

    Il avance sur les chemins pavés des mauvaises intentions des Hommes, don-nant du pain à qui a faim, un toit à qui a froid et de l'amour à qui désespère. Il avance de ce pas tranquille de celui qui a la Foi.
    Oh non ! Pas cette foi hystérique des bigots qui cachent la saleté de leur âme derrière le nom de Dieu et qui invectivent plus souvent qu'ils ne prient.
    Sa Foi est dans son sang, dans ses fibres et je crois que Dieu le porte. Mais jamais il n'en parle, aucun prosélytisme chez cet homme. Il ne vit pas sa Foi, elle est lui. Elle est lui au point que quand on lui dit "merci", sa timidité surgit et qu'il s'en étonnerait presque.

    Jean-Claude ne fera jamais renaître la foi que j'ai jetée par dessus les clochers mais il a fait renaître une petite étincelle d'espoir dans un tunnel de ténèbres.

     

    Source Actu.fr

     

    « Atelier #1 : des homophonesLes Ateliers permanents »

  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Septembre à 08:12

    Une très belle description de cet homme. Merci.

    Bises et bon début de semaine

    2
    Lundi 14 Septembre à 11:05

    Ta description donne vraiment envie de le connaitre. 

    Bon lundi.

    3
    Mardi 15 Septembre à 05:41

    Il en existe et il faut voir en lui, une sacrée force d'âme pour donner sans rien attendre, même et ce n'est pas le plus évident : son coeur ! Même fugitif, un sourire est si merveilleux que parfois on s'en étonne !

    Belle description de cet homme qui donne un brin d'espoir dans le genre humain..

    Tu as cette chance immense d'en avoir rencontré UN... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :