• Ouvrir grand ses quinquets

    Ouvrir grand ses quinquetsVoici bien une expression qui risque de s'éteindre avec ma génération, si j'ose dire. Qui sait, peut-être retrouvera-t-elle une nouvelle flamme ? (c'est mon blog, je me marre comme je peux)

    Quand j'étais minotte, chaque fois que mon grand-père me faisait découvrir une de ses nouvelles maquettes dont il n'était pas peu fier, il me disait !

    "Allez ! Ouvre grand tes quinquets ma Puce !"

     

    Il ne faut pas sortir de Saint-Cyr pour comprendre, mais d'où vient l'expression ?

     

    L'expression argotique d'origine "Allumer ses quinquets" est apparue à la fin du XIXème siècle. Elle est née d'une avancée technologique de la fin du XVIIIème.

    Un physicien genevois, Ami Argand, apporte une amélioration à la lampe à huile qui présentait les désavantages d'éclairer peu et d'enfumer beaucoup. Il a l'idée de remplacer la mèche simple par une mèche cylindrique qui laisse passer l'air en son centre.
    Son ami français Antoine Quinquet, apothicaire de son état, copie le travail d'Argand, lui rajoute une cheminée de verre et sans plus de scrupules la com-mercialise sous son propre nom. Pour les consommateurs elle sera la lampe à la Quinquet puis tout simplement le quinquet.
    On retrouvera cette antonomase chez Flaubert, Théophile Gauthier ou encore Aragon : "J’ai tout appris de toi pour ce qui me concerne - Qu’il fait jour à midi qu’un ciel peut être bleu  -Que le bonheur n’est pas un quinquet de taverne" (Que serais-je sans toi).

    La logique populaire fera le reste : pour y voir clair il suffit d'ouvrir grand les yeux et allumer les quinquets. Puis tout simplement allumer ses quinquets "Amusez-vous bien : Ouvrez de toutes vos forces vos grands quinquets et pensez à votre mieux" (Correspondance de Gustave Flaubert).
    Par extension les quinquets désigneront les yeux et si on vous dit un jour que vous avez de sacrés quinquets !, prenez le comme un compliment !
    Si par contre, à l'instar de Fréhel on vous dit que vos quinquets sont en biais, alors là... c'est louche !

     

    « Janus...Les Gilets Jaunes »

  • Commentaires

    1
    Mardi 28 Juillet à 09:12

    Bonjour

    merci de cette nouvelle découverte d'expression

    oui cette phrase va disparaitre avec notre génération, les jeunes ont un autre parler maintenant LOL

     

    bon mardi

    nuages, epais et gros mais pas de pluies chez moi

    2
    Mardi 28 Juillet à 11:37
    Lydia

    Je ne connaissais pas cette expression. 

    Merci pour ce billet qui vient d'enrichir un peu plus mon vocabulaire. 

    Bonne journée.

    3
    Mercredi 2 Septembre à 10:29

    Bonjour

    Je ne connaissais pas cette expression !! merci de me l'apprendre!!

    Merci d'être passée plaisirs...

    Bonne journée bisou de Chrys.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :